OBSERVE, EXPLORE & CRÉER TON MONDE

Comme un enfant qui  vient de se mettre au  monde.

Observe ce monde, sans jugement, juste dans l’observation.

Explore ce monde par les expériences que tu auras choisi de vivre. Répète- les  où prolonge les, si c’est nécessaire.

A travers le mouvement et la parole, un enfant répète plusieurs fois les mêmes questions, les mêmes gestes. Il pose les fondations de son devenir.

Tes expériences  vont t’aider à te construire de l’intérieur.

Elles vont t’apprendre la confiance en toi.

Toi seul sais ce qui te convient, toi seul  connais tes besoins.

N’autorise personne à te dire ce que tu dois faire.

Si tu as besoin d’aide, alors demande-la car c’est une grande preuve d’indépendance.

Aucune note, aucune médaille du mérite, ne pourra reconnaître la personne que tu es. La vie ne peut que s’éprouver et non se prouver.

Toi seul es capable de t’auto-évaluer, d’être responsable et d’assumer les conséquences de ce que tu fais, vis et aimes.

N’écoute pas ceux qui te jugent et te désigne coupable. Car il est fort probable que c’est d’eux-mêmes qu’ils parlent.

La culpabilité est un poison qui empêche de grandir, le seul antidote est la responsabilité.

Le choix du poison ou de l’antidote t’appartient.

L’enfance est déterminante pour l’adulte en devenir. Mais il n’est jamais trop tard pour entreprendre un retour sur soi. Quelque soit l’âge que tu as aujourd’hui, cela sera toujours la « bonheur ».

Si le regard des autres est encore important pour toi, alors porte ton regard à l’intérieur de toi.

Ecoute-toi, autorise-toi à grandir, et comme un papillon qui sort de sa chrysalide, envol-toi, quitte le nid du schéma des autres, et vis ta VIE. Observe, explore et créer ton monde.

Car toi seul pourras te donner du bonheur. Les personnes que tu auras choisi de t’entourer contribueront à ton bonheur, mais en aucun cas le créeront.

La bonne nouvelle dans tout cela, c’est que tu n’as pas besoin de souffrir pour connaître la paix et l’harmonie.