Une personne confiante et sécure !

Une personne confiante et sécure, est celle qui n’aura pas besoin de l’approbation de son entourage, de la société en elle-même, de voir admirer son travail, de l’amasser comme sa propriété, d’apporter des preuves d’un comportement exemplaire, de justifier de ses choix, affectifs, professionnels ou autres, de cette reconnaissance tant recherchée pour beaucoup d’entre nous.

Une personne confiante et sécure, est joyeuse de ce qu’elle vit et accomplit chaque jour. Seul son propre regard est important. La compétition lui est complètement étrangère.

Elle vit. Et parce qu’elle se sent confiante et sécure, elle peut l’offrir au monde qui l’entoure, sans attendre une reconnaissance. Elle donne, parce qu’elle se donne le droit d’exister par et pour elle-même. Plus elle va donner cette joie, cet amour de la vie plus elle va recevoir. Comme des vases communicants. L’un ne va pas sans l’autre.

La discipline entraîne la liberté de l’être.

  • Prendre votre propre responsabilité dans ce que vous avez autorisé, consciemment ou non, est un premier pas. Oui, c’est le plus difficile, car il fait sortir de sa zone de confort l’individu, et remet à sa place l’ego.
  • Internet regorge de vidéos, de livres, qui vont vous aider à comprendre votre chemin parcouru et donner un sens à votre vie, enfin !
  • CONCENTREZ-VOUS sur vos objectifs et choix de vie.
  • Mettez en place une discipline intérieure : Ecartez toutes personnes, toutes situations qui vont vous éloigner de vos objectifs, de vos rêves, de vos choix de vie affectif, professionnel ou autres. Inutile de les convaincre, elles ne peuvent vous entendre.
  • Des solutions existent !!! Faites-vous aider, par la justice si besoin est, et tenez bon la barre de votre navire, de votre Vie !!!

Responsabilité + Discipline intérieure = Liberté

Cette liberté va vous conduire au développement social :

  • La discipline sera spontanée.
  • Le travail, vos relations affectives professionnelles continueront dans la joie.
  • Les sentiments sociaux d’aide et de compréhension pour les autres vont naître comme les premiers bourgeons au printemps.

Si les paroles venimeuses vous blessent encore et encore. Alors posez-vous ces simples questions :

  • « Qui est le capitaine à bord du navire de Ma vie ? »
  • « A qui je donne mon pouvoir de gérer ma vie ? »
  • « A qui je donne le gouvernail ? »

Et comme le démontre si bien , Maria Montessori

« La sagesse et la discipline attendent d’être réveillées chez l’enfant »

Alors pourquoi pas Vous ?